Essentiel au dynamisme et à la transparence de l'économie, l'audit légal est aussi un secteur qui recrute : dans les dix ans qui viennent, 6000 nouveaux commissaires aux comptes devraient venir grossir les rangs de la profession. Et si vous en faisiez partie ? Découvrez ici tout ce qu'il faut savoir sur un métier reconnu, enrichissant, diversifié et plein d'avenir.

3 raisons de devenir auditeur

JUSTICE

Donner du sens à votre travail

Observateur indépendant et impartial, parfois lanceur d’alertes, le commissaire aux comptes sert l’intérêt général en s’engageant pour la transparence et la croissance. Son rôle ? Contribuer à la bonne santé des entreprises, associations et organismes publics ainsi qu’à la confiance dans l’économie et les marchés financiers. Des missions respectées de tous, qui lui donnent une excellente image ! 

Selon une étude (Ellisphère – décembre 2017), les entreprises avec commissaire aux comptes présentent un taux de défaillance de 10,9% contre 18,4% sans commissaire aux comptes. 

DIVERSITE

Eviter la routine professionnelle

Le commissaire aux comptes n’est pas enfermé dans les chiffres, loin de là ! Il exerce un métier de rencontres et d’échanges où le contact humain est primordial. Il évolue dans tous les secteurs d’activité et passe sans cesse d’une structure à une autre, de la start-up à la société cotée, du club sportif à l’université. C’est aussi un professionnel qui vit avec son temps, parfaitement à l’aise avec les nouvelles technologies.

PERSPECTIVES

Booster votre carrière

Non seulement le métier d’auditeur légal ne connait pas le chômage (la demande est si  forte qu’on peut y décrocher un poste avant même d’avoir son diplôme) mais sa richesse et sa variété en font une mine d’apprentissage. Résultat ? Les débutants gagnent  très vite en expérience et compétences, avec à la clé de plus en plus de responsabilités et des rémunérations motivantes.

Qu’est-ce qu’un auditeur ?

C’est un professionnel salarié ou indépendant dont les interventions sont encadrées par la loi et le ministère de la Justice. Sa principale mission consiste à vérifier que les comptes des entreprises, associations et organismes publics, ainsi que leurs documents financiers et sociaux, sont conformes aux règles en vigueur, fiables, transparents et compréhensibles par tous.

Le commissaire aux comptes peut se présenter à tout moment dans les locaux d’une organisation et examiner diverses informations et preuves en croisant approches économique, juridique et financière.

Il lui arrive aussi de donner un avis sur le traitement de l’information comptable et financière dans des circonstances particulières, par exemple lors d’opérations de rachats et de fusion d’entreprises ou quand des soupçons de pratiques délictueuses  pèsent sur une société.

Chaque mission débouche sur la rédaction d’un rapport qui est rendu public.

Le quotidien d’un auditeur

Les journées d’un auditeur légal se suivent mais ne se ressemblent pas ! Rarement assis derrière son bureau, il va à la rencontre d’interlocuteurs variés évoluant dans des univers différents. A une réunion avec la direction financière d’une association peut succéder une présentation  des comptes d’un hôpital. Telle heure sera consacrée à l’évaluation des biens de deux entrepreneurs qui s’associent pour créer une entreprise. Telle autre, à alerter un patron de PME sur les risques que fait peser sur son activité l’impayé d’un gros client.

Pour exercer ses missions, le commissaire aux comptes mobilise au quotidien des expertises multiples en économie, comptabilité, droit, informatique, processus d’organisation…Ses connaissances s’étoffent encore avec l’évolution de son métier. Un exemple ? Depuis que les sociétés du CAC 40 font certifier leurs rapports de développement durable, les auditeurs sont devenus experts en responsabilité sociale et environnementale.

Ils témoignent

Fin 2019, la CNCC a lancé un concours national pour les étudiants en L3 et/ou M1 intitulé "CAC&Match : l'audit légal selon vous". L'objectif était de réaliser une vidéo d'1m30 pour présenter le métier de commissaire aux comptes. 
La phase régionale est terminée. Le jury a délibéré et élu la vidéo des étudiants en L3 CCA de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Cette vidéo concourra pour la phase nationale prévue en fin d'année. 

Comment devenir auditeur ?

Il y a aujourd’hui deux voies principales pour accéder à la profession d’auditeur :

  • L’une est ouverte aux personnes de la filière Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) et passe par l’obtention d’un diplôme d’expertise comptable.
  • L’autre est ouverte aux personnes venues d’autres filières et nécessite d’obtenir un Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire Aux Comptes (CAFCAC).
Fichier 7

Une fois titulaire de leur diplôme  d’expertise comptable, les personnes issues de la filière Comptabilité, Contrôle, Audit doivent effectuer un stage professionnel de deux ans avant  de prêter serment et d’être inscrites sur la liste des commissaires aux comptes par une commission régionale d’inscription.

Peuvent postuler au Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux Comptes (CAF CAC) les personnes détentrices d’un Master en comptabilité, contrôle de gestion et audit, mais aussi celles ayant d’autres profils comme les juristes ou les ingénieurs.

Le parcours se déroule en 3 étapes :

  • Etape 1 : Un certificat préparatoire valide le niveau d’entrée du candidat dans les matières de base telles que la comptabilité, le droit, la gestion financière, les systèmes d’information et l’anglais.
  • Etape 2 : Le candidat effectue un stage professionnel de trois ans.
  • Etape 3 : A l’issue du stage, il passe son Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux comptes. Il peut alors prêter serment et être inscrit sur la liste des commissaires aux comptes par une commission régionale d’inscription.

Contact

Nathalie ZOA
Responsable du Service Confrères

Prêt à trouver le cabinet qui vous correspond ?


BBigger

Vous souhaitez décrocher un poste d’auditeur dans un  cabinet ? L’annuaire BBigger vous accompagne dans votre démarche.  Ludique et pratique, il vous permet d’affiner vos recherches selon le type de contrat (stage, CDD, CDI…), la taille et la localisation des cabinets, ou encore de cibler uniquement ceux qui recrutent.

Espaces enseignants

Et si vous suscitiez des vocations chez vos élèves en leur présentant un métier passionnant, source de multiples opportunités de carrière, qui ne connait pas le chômage et auquel on peut accéder par les voies les plus diverses ?

Grâce à nos ateliers « clé en main », c’est très simple :

  • Vous prenez contact avec nous pour convenir d’un RDV.
  • Le jour J, nos représentants se présentent dans votre établissement pour parler devant votre classe de cette profession, de ses atouts, des qualités nécessaires et de la formation à suivre pour l’exercer.
  • La présentation, très concrète et appuyée par un document pédagogique, dure environ une heure. Elle est suivie d’un échange avec les élèves qui souhaitent en savoir plus.

Laura SETTI
Webmaster et chargée de communication